Primate Info Net Banner Wisconsin PRC Logo

Bonobo
Pan paniscus

Other versions available: [English]

Statut de conservation:
En danger

Longévité: 40 ans (en captivité)
Population totale: 50 000-100 000
Répartition: République Démocratique du Congo
Gestation: 8 mois (240 jours)
Taille: 730 à 880 mm (M), 700 à 760 mm (F)
Masse: 39 kg (M), 31 kg (F)

Changer métrique <-> anglais

TAXONOMIE

Sous-ordre: Haplorrhini
Infra-ordre: Simiiformes
Super-famille: Hominoidea
Famille: Hominidae
Genre: Pan
Espèce: P. paniscus

Autres noms: chimpanzé bonobo, chimpanzé nain, chimpanzé pygmée; lesser chimpanzee, bonobo chimpanzee (anglais); chimpancé pigmeo (espagnol); bonobo ou dvärgschimpans (suédois).

Le nom bonobo n'a pas de signification particulière; il dérive probablement d'une faute d'orthographe sur une caisse d'expédition à destination de Bolobo, Zaïre (désormais République démocratique du Congo) (de Waal 1997).

MORPHOLOGIE

Les bonobos sont parfois appelés chimpanzés pygmées, quoiqu'ils soient quasiment de la même taille que les chimpanzés (Pan troglodytes). Ils ont généralement une carrure plus gracile et élancée que les chimpanzés. Ils présentent un dimorphisme sexuel modéré avec les mâles pesant environ 30kg (80 livres) et d'une taille en général de 730 à 830mm (2,4 à 2,72 pieds). Les femelles adultes pèsent environ 31kg (68,3 livres) et ont une taille variant entre 700 et 760mm (2,3 et 2,49 pieds) (Rowe 1996).

Pan paniscus
Photo: Max Planck Institut

Les bonobos ont les cheveux noirs et le visage noir dès la naissance. Les poils sur le haut du crâne sont séparés par une raie au milieu; les adultes ne tendent pas à devenir chauves avec l'âge, comme c'est le cas chez les chimpanzés. Les bonobos naissent avec une touffe de poils blancs sur le postérieur (Rowe 1996; de Waal 1997).

Le modèle de locomotion des bonobos inclut la marche quadrupède ('knuckle walking'), la brachiation, et la bipédie (Rowe 1996). Les bonobos montrent une prédisposition plus prononcée pour la démarche bipède, plus que tout autre grands singes, du à un foramen magnum plus centré, à des fémurs et des pieds plus longs, ainsi qu'à une répartition différente de leur poids corporel (Myers Thompson 2002).

La longévité des bonobos est en moyenne de 40 ans (Rowe 1996).

REPARTITION

CARTES DE REPARTITION (LISTE ROUGE DE L'UICN):
Pan paniscus

Les bonobos sont confinés à une région d'Afrique Centrale de 200 000 km², en République Démocratique du Congo (RDC). Cette région, de la taille approximativement de la Grande-Bretagne, située dans le bassin central de la RDC, possède deux systèmes d'affluents qui convergent pour définir la limite de la zone de distribution des bonobos: les rivières Congo-Zaïre-Walaba et Kwa-Kasai-Sankuru (Kortland 1995). Ces deux systèmes font figures de barrière géographique efficace pour les anthropoïdes, connus pour ne pas nager (même s'ils ont été vus immergés dans l'eau jusqu'à la taille) (Kortland 1995; Myers 2002).

Les estimations des populations sauvages sont variées, avec des chiffres allant de 5 400 individus jusqu'à 100 000 (Kortland 1995; Thompson-Handler et al 1995). Ces estimations peuvent être considérées excessivement optimistes, alors que la taille réelle de la population sauvage demeure inconnue (Coxe et al. 2000). Il existe environ 150 individus en captivité (http://isis.org).

La plupart des études de terrain ont été menées sur deux sites, Lomako et Wamba, même si d'autres recherches ont été conduites à Lilungu (Ikela), Yalosidi, Yasa et Timba. Les bonobos de Wamba sont suivis depuis 1974 et sont approvisionnés en nourriture et canne à sucre (de Waal 1997).

HABITAT

Les bonobos exploitent la forêt tropicale humide et marécageuse, située au sud de la rivière Zaïre. Ils fourragent dans les prés marécageux, sur une couche mince de tourbe. Les arbres à feuilles semi caduques de cette région, produisent les fruits charnus, favorisant leur dispersion par les mammifères. Ces arbres font partie d'un système forestier secondaire, et sont en général à un stade de développement intermédiaire voire avancé de leur développement. Ces forêts sont également connues comme étant des forêts sous-climaciques (Kortland 1995). Sur un des sites de recherche, Lukuru, il n'existe pas de végétation des marais, aussi les bonobos exploitent ils la mosaïque de forêt sèche et de savane (Myers Thompson 2002).

Le température mensuelle moyenne dans cette région varie entre 20ºC et 30ºC (68º et 86º F). Les précipitations annuelles y fluctuent entre 1 600 et 2 000mm (5,25 et 6,56 pieds) (Kano 1992).

ECOLOGIE

La densité de la population des bonobos est difficile à évaluer, mais certaines études l'ont estimées à 0,4 individu par km² (.249 par mi²) (Kano 1992; Kortland 1995). Même dans les zones les plus peuplées, ces grands singes ont une distribution inégale.

Pan paniscus
Photo: Max Planck Institut

Leur régime consiste généralement en produits végétaux incluant des fruits, des graines, des jeunes pousses, des feuilles, des fleurs, de l'écorce, des tiges, de la moelle, des racines, des champignons. Même si leur régime est composée principalement de fruits (57%), les bonobos mangent également de petits mammifères, des larves d'insectes, des vers de terre, du miel, des œufs, et de la terre (Kano 1992; Bermejo et al. 1994). Contrairement aux chimpanzés, les bonobos ne chassent pas activement leurs proies, mais en consomment de manière opportuniste (White 1996). Sur un des sites de recherche, les bonobos ont été observés lavant leur nourriture avant de la manger (Bermejo et al. 1994).

Les activités quotidiennes peuvent se répartir en 6 catégories: la prise alimentaire dans les arbres, les phases de repos et de déplacement,le fourragement, la construction des nids, et l'ensemble des relations de groupe. Ces activités représentent 43% de la journée pour le repos, 13% en déplacement, 20% pour la recherche de la nourriture, et 20% pour la phase d'alimentation. Le temps qui reste est passé à d'autres activités annexes. Les bonobos fourragent pour l'essentiel de leur alimentation entre 25 et 40m au dessus du sol (82 et 131 pieds). Bien que la plupart des ressources alimentaires se trouvent à cette hauteur, ils ne vont pas manger à ce niveau à moins d'y trouver un support stable (Kano 1992). La distance moyenne parcourue quotidiennement par les bonobos est de 2km (1,24 miles) (Kano 1992). A cause de la relative richesse de leur habitat et la disponibilité des ressources alimentaires, il existe peu de contraintes sur la taille des groupes de bonobo. Le résultat est une diminution de la compétition alimentaire intra spécifique et un niveau de socialité fortement marqué, spécialement entre femelles (Blount 1990).

Dernière modification de cette page: 1 décembre 2010

Ecrit par Kristina Cawthon Lang. Révu par Frans de Waal.
Traduit par Kristen Barron et Stephane Barbe.

Citer cette page:
Cawthon Lang KA. 2010 1 décembre. Les Feuilles Instructives du Primate: Bonobo (Pan paniscus) Taxonomie, Morphologie, et Ecologie . <http://pin.primate.wisc.edu/factsheets/french/bonobo>. Accédé 2014 20 août.